Charlène et Kevin

Charlène et Kevin sont deux jeunes gens qui, ont tout partagé depuis leur plus jeune age. Du sein de leur mère, aux jeux d’enfants et, un peu plus tard aux premières découvertes de leurs propres corps jusqu’à leur dépucelage mutuel. Car ils n’ont guère plus d’un an d’écart.

Aujourd’hui, âgés de dix sept pour Kevin et dix huit ans pour sa sœur, ils partagent encore presque tout, mais surtout leurs jeux sexuels.

En cette après midi de dimanche, Kevin est allongé sur le tapis de leur salle de jeux et écoute de la musique tout en feuilletant un magazine de photos sexy. Quand Charlène entre, simplement vêtue d’un mini top qui lui cache à peine sa poitrine volumineuse et d’un string bien mini aussi, dont la ficelle lui rentre entre les fesses, mais aussi entre les lèvres de sa chatte.

A peine à l’intérieur, elle s’assoit sur un gros ballon et dit à son frère.

Kév… J’ai envie ! Tu veux bien ?
Excuse moi. Tu vois bien que je suis occupé !
Mais Kév, j’ai envie… !

Voyant que celui-ci ne bouge pas et, pour essayer de lui donner envie, elle se lève et commence à se trémousser, à se peloter les seins et à se masturber devant lui. Mais, rien n’y fait. Son frangin est beaucoup trop absorbé par la lecture de son magazine et par la musique qu’il a dans les oreilles.

Alors, puisque rien n’y fait, elle décide de passer à quelque chose d’un peu plus convainquant. Elle se met à genoux à côté de lui, lui dégrafe son jean et essaye de lui arracher. Mais c’est peine perdue. Kévin se fait aucun effort pour cela.

Kév, s’il te plaît…, laisse moi faire. J’ai envie de te sucer !
Oooh, tu sais que tu es chiante, quand tu t’y mets !
Non Kév… ! Je veux que tu me baises. T’as pas envie toi ?

Après quelques secondes de réflexion.

Bon… ! t’as gagné. Aller, vas y. fais comme tu veux. T’en as envie… ! Alors, tu vas en avoir pour ton argent.

Ravie d’avoir gagné cette première manche, elle lui ôte son futal, extirpe sa queue à demi bandée et, la fourre sans attendre dans sa bouche pour lui faire une superbe fellation.

Quelques minutes plus tard, après lui avoir mis son jouet en état maximal de fonctionnement, Kevin se relève et demande à sa frangine de se mettre à quatre pattes. En jeune fille obéissante, elle se met aussitôt en position. Car, elle sait qu’elle va avoir ce qu’elle était venue chercher.

Pas bien besoin de beaucoup lui tripoter sa moule, elle est déjà assez baveuse comme ça. Il n’a qu’à lui humidifier un peu ses lèvres et lui faire coulisser les doigts entre. Mais, comme il connaît très bien sa sœur, il sait que sa va terminer par une sodo. Il lui farfouille un peu son anus avec les doigts. Ce qui la met encore dans de meilleures conditions.

Donc après cette première préparation et sans plus de préliminaires, il prend sa queue et lui plante, sans ménagements dans sa chatte de cochonne.

Trois ou quatre va et vient plus tard, Charlène commence à gémir et.

Vas y Kév, vas y… !

Alors, ce bon diable de Kevin, pour satisfaire au maximum sa cochonne de sœur, lui bourre sa chatte avec beaucoup d’intensité. Mais comme si, ça ne lui suffisait pas, Charlène entre dans la danse et, donne de bons coups de reins pour accompagner son frère, à chaque coups de bite, ce qui l’emporte dans une jouissance effrénée. Et.

Après quelques minutes de ce train d’enfer, Kevin retire son mandrin de la chatte dégoulinante de sa frangine, lui crache une bonne dose de salive sur son trou du cul, lui tripatouille un peu avec ses doigts qui, s’y introduisent avec facilité et, sans plus de fioritures lui emboîte sa queue jusqu’au plus profond de son trou du cul.

Et là, deuxième mi-temps peut commencer. Le va et vient de son mandrin va prendre, très vite, de plus en plus de régime et de ce fait, faire monter sa frangine dans la zone rouge de son compte tour.

Quelques secondes vont suffirent pour que la belle Charlène, couine comme une chatte en chaleur. Et, après une dizaine de minutes à lui labourer le trou du cul, ce beau diable de Kevin, dans un grognement ravageur lui décharge tout son jus d’homme que ses testicules pouvaient contenir au plus profond de son intimité.

Après s’être retiré, la belle Charlène se retourne, se met à genoux, prend sa queue en main pour la sucer et, ainsi récupérer les quelques gouttes qui restent, du temps que le sperme de son frangin s’écoule lentement de son anus. Puis, elle lève les yeux et lui dit.

Merci Kév… ! Alors, tu vois que j’avais raison tout à l’heure, imbécile… !
Oui, je te l’accorde. Maintenant que tu as eu ta dose, tu me laisses finir d’écouter ma musique.
Oui petit frère. Je vais te laisser et, aller me nettoyer. Ton sperme me coule le long des cuisses.
Va ma petite salope,.. !
Merci pour la salope… ! Mais, tu aimes bien la baiser ta petite salope ?
Excuse moi. C’est pas méchant… ! Juste pour te chambrer un peu… ! Je t’aime beaucoup ma grande sœur. Et, j’aime te baiser et surtout t’enculer. C’est tellement bon. Tu as un trou du cul vraiment fait pour la sodo. (rires)

Après ces derniers mots, Charlène quitte la salle de jeux et laisse son frangin, qui aussitôt reprend son magazine de photos sexy et remet son casque sur les oreilles pour finir d’écouter sa musique.

Laisser un commentaire